Funakoshi

Gichin Funakoshi (船越 義珍)

né le 10 novembre 1868 à Yamakawa, Shuri, préfecture d’Okinawa (îles Ryūkyū, Japon) et décédé en 1957, est le fondateur du karaté Shotokan.

Pour le reste de sa biographie nous vous invitaons à aller sur wikipédia.

Ici nous parlerons seulement des preceptes du karaté do :

Sensei Funakoshi, afin de laisser une trace écrite et de guider les pratiquants dans leur quête d’une compréhension plus approfondie des aspects spirituels de la voie du karaté-do, rédigea au soir de sa vie ce traité.

Ces maximes succinctes, qui s’inscrivent dans le cadre d’une tradition orale, étaient originellement destinées à être complétées par des explications du Maître, dans son dojo ou au hasard de cours particuliers que celui-ci dispensait à ses disciples.

NDLR : Il conviendra de suivre l’enseignement à l’école de Karaté afin d’en écouter une interprétation.

  1. N’oubliez pas que le karaté commence et s’achève par le rei.
  2. Il n’y a pas d’attaque dans le karaté.
  3. Le karaté est au service de l’équité.
  4. Apprends déjà à te connaître, puis connais les autres.
  5. Le mental prime sur la technique.
  6. L’esprit doit être libre.
  7. Calamité est fille de non-vigilance.
  8. La pratique du karaté ne saurait se cantonner au seul dojo.
  9. Le karaté est la quête d’une vie entière.
  10. La voie du karaté se retrouve en toute chose, et c’est là le secret de sa beauté intrinsèque.
  11. Pareil à l’eau en ébullition, le karaté perd son ardeur s’il n’est pas entretenu par une flamme.
  12. Ne soyez pas obsédé par la victoire; songez plutôt à ne pas perdre.
  13. Ajustez votre position en fonction de l’adversaire.
  14. L’issue d’un affrontement dépend de votre manière de gérer les pleins et les vides (forces et faiblesses).
  15. Considérez les mains et les pieds de l’adversaire comme des lames tranchantes.
  16. Faites un pas hors de chez vous et ce sont un million d’ennemis qui vous guettent.
  17. Le kamæ, ou posture d’attente, est destiné aux débutants; avec l’expérience, on adopte le shizentai (posture naturelle).
  18. Recherchez la perfection en kata; le combat réel est une autre affaire.
  19. Sachez distinguer le dur du mou, la contraction de l’extension du corps et sachez moduler la rapidité d’exécution de vos techniques.
  20. Vous qui arpentez la voie, ne laissez jamais votre esprit s’égarer, soyez assidu et habile.

Top